L’histoire... 

Tout a commencé par une rencontre. Celle entre Muriel Bec et Jean-Louis Fel.

Deux forts caractères, aussi différents que complémentaires.
Se nourrissant de leurs différences, ils se retrouvent avec la même sensibilité, la même perception et le même engagement envers le monde animal, la conservation des espèces et la biodiversité.

Ils décident donc de créer l’association Animal contact nature.
Avec pour but de promouvoir la faune sauvage, sauvegarder la biodiversité, valoriser la socialité entre les humains et les animaux.

Et pour objectif de soutenir et développer des actions scientifiques, éducatives et sociales.
Dans cette optique, ils ont commencé leur travail de sensibilisation en photographiant, de façon épurée, en noir et blanc et en studio des animaux sauvages nés en captivité.

Réunissant, ainsi, leurs compétences et leurs talents. Leurs deux visions convergeant vers un seul but:
« Le respect de nos frères en animalité au nom de la dignité humaine »

 (A. Modigliani)

MURIEL BEC

BIOGRAPHIE

Muriel Bec. Née le 23 octobre 1965.  Spécialiste reconnue du dressage animalier pour le monde de l’audiovisuel depuis 30 ans.
Ses compétences et son expérience sont aux services des plus grands noms de la mise en scène pour déjà plus de 300 longs métrages et pour ne citer que les plus récents : « Belle et Sébastien », « L’école Buissonnière », « Les aventures de Spirou et Fantasio », « Sur la piste du Marsupilami », « La Famille Bélier »... Sans oublier des émissions de télévision, publicités, photos, événements, pièces de théâtre, opéras et spectacles-vivants à l’échelle internationale. Rien ne prédestinait cette fille d’enseignants, à un tel destin. Enfant elle passe le plus clair de son temps dans la nature a observer les animaux ; à l’âge de 7 ans elle trouve et apprivoise une corneille qui la suit partout, puis une pie, des canards sauvages orphelins... À 10 ans, elle apprend à son chien à refermer les portes, faire le mort, à porter des objets. A 18 ans elle part étudier l’éthologie aux Etats-Unis.

De retour en France elle rencontre par hasard un dresseur animalier pour le cinéma. Même si elle pratique le dressage, Muriel ne se reconnaît pas dans ce terme rude. Elle préfère parler de mise en scène animalière : «Loin d’un formatage, c’est l’utilisation des capacités de l’animal et de son envie de communiquer, de partager».

Longtemps, Muriel travaille avec des chiens, chats et autres animaux domestiques ... Mais en 2005, pour « Aurore » de Niels Tavernier, le directeur de production a insisté : il voulait 50 chiens de chasse à courre, 10 chevaux et 1 faucon préparés par elle ; Cette demande a représenté un virage et......... un succès ! Dès lors elle se spécialise dans le multi-espèce en considérant chacun des animaux acteurs individuellement : « J’aime être un jour un loup, le lendemain un sanglier ou un écureuil...».

Basée dans le Loiret, sur un domaine de 16 hectares aménagé spécialement pour les tournages et pour leur bien être, elle cohabite avec 200 animaux, représentant quarante espèces diérentes domestiques et sauvages. Elle a ouvert en 2016 au grand public les portes de cette Arche de Noë pour des immersions ludiques et pédagogiques au sein de l’association « Rendez-vous en Terre Animale » avec le souhait de faire découvrir et partager son univers.  Ces principes concernant le « dressage » sont: patience, respect et confiance ainsi elle reste dans un fonctionnement positif et intuitif. En eet, elle ne travaille que sur l’aectif et le plaisir.

JEAN-LOUIS FEL

BIOGRAPHIE

 JEAN-LOUIS FEL, né le 3 décembre 1956. Grand reporter, vingt ans de photo-journalisme au coeur de la rédaction du journal L’Équipe et de L’Équipe Magazine. Il a «couvert» une large palette de sports et d’événements, dont de multiples Championnats du monde, des Coupes du monde de football et de nombreux Jeux Olympiques, d’hiver et d’été. La vitesse, l’exploit, le multicolore… Tout un univers vivant et rapide. Mais pour lequel ce voyageur perpétuel n’a jamais renoncé à une autre recherche, plus subtile, profonde et personnelle, autour du noir et blanc. Avec cette infinité des gris qui donne accès à toutes les nuances de valeurs.

Enfant, bien avant de s’imaginer un avenir professionnel dans la photographie, il a deux obsessions complémentaires et indispensables: l’art et la nature. A Paris, il écume les musées, surtout Le Louvre. Seul le plus souvent. Modigliani et Egon Schiele sont «ses» peintres; Camille Claudel, sa référence sculpture. Côté nature, c’est en Savoie, dans le massif des Bauges (Annecy, Aix-les- Bains), qu’il court le chamois ou le mouflon dès ses très jeunes années.

Ce n’est que bien plus tard, devenu photographe, que Jean-Louis Fel découvre les textes où Henri Cartier-Bresson décrit ce que son art doit à la peinture. Tout ce qu’il ressent lui-même si profondément. L’oeil et l’esprit affûtés par la connaissance du terrain et la lecture des modes de vie… Les fameuses notions d’ «instant décisif» et de «tir photographique»..

Aujourd’hui son travail prend une direction infléchie par les yeux et par le coeur et qui va dans le sens de la conservation des espèces animales. Avec, bien naturellement, une mise en valeur de la protection de cette faune aussi forte que fragile, de la préservation des milieux naturels où elle évolue, et aussi de la co-existence harmonieuse entre l’homme et la vie sauvage.

Ses recherches et ce témoignage engagé qu’il essaye de suivre comme un fil se sont déjà traduits en noir et blanc ou en couleur, suivant son ressenti du moment, avec une précision esthétique et technique, dans l’infini des ombres et de la lumière.
Ils n’ont d’autre but que de montrer l’infinie beauté de la nature.
Sa splendeur, sa grâce et sa somptuosité.

Aucun produit

Être déterminé Livraison
0,00 € Total

Regler